AccueilLiggio de sangS'enregistrerConnexionFAQGDL

[DEBAT] Saccage : trop central ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
Lay.Cotroni
Visiteur
avatar

Identité : Lay-Aragon
Grade : Capo

MessageSujet: Re: [DEBAT] Saccage : trop central ? 12.05.12 12:02

Oui le saccage sera toujours la principale actions mafieuses mais en instaurer d'autres restant dans le contexte de la mafia je ne suis pas contre.
Moi-meme je pars quelque fois faire des saccages lorsque je m'ennuie car ça m'amuse et c'est bien dommage que des personnes prennent ça pour des corvés héhé.
D'ailleurs chez nous il y a un quota (quoi que), on demande 3 saccages par semaine ce qui est largement faisable mais nous ne sanctionnons pas vraiment sauf au bout de quelques instants (~ 1mois, car sinon le membre a pas du tout envie d'en branler une cacahuète donc forcément..) et c'est d'ailleurs pour ça que chez nous la Division Business a été créée sachant que les jeux d'argents est bien dans le contexte des mafias et pour ceux qui n'aiment saccager énormément. De plus ces divisions permettent de créer de nouvelles salles, de financer les trophées des concours de saccages. Donc au final la Division Business (DB) est d'autant efficace que la Division Frappe (DF).
Revenir en haut Aller en bas
Derino
Famille Liggio
Famille Liggio
avatar

Identité : Lieutenant V.
Grade : SottoCapo.

MessageSujet: Re: [DEBAT] Saccage : trop central ? 12.05.12 15:03

Dylan a écrit:
Le problème c'est que on leur propose trop de façon "obligatoire" donc cela rend plus une sensation d'une corvée.

Absolument d'accord, après le thème central du RPG à beaucoup bouger ces derniers temps et on a tendance à oublier que le but principal est de saccager nos adversaires. Autrement dit atteindre les organisations les plus hiérarchisées, structurées/organisées. Les classements réalisés par la Spades-Assembly et par la Outfit on partiellement changé ce thème ou on plutôt changé l'esprit des gens. Après je trouve l'idée des braquages pas trop mal en lui même mais tout comme les saccages c'est pas très censé. Saccager le FBI de Nantes comme braquer une piscine, on peut faire mieux au niveau Rôle Play.

Lay a écrit:
Moi-meme je pars quelque fois faire des saccages lorsque je m'ennuie car ça m'amuse

Ca m'arrive également de temps en temps mais il y a une grosse différence entre avoir le droit et devoir le faire. On peut très bien décider d'en faire où plutôt décider de se concentrer sur autre chose. La recrue n'a pas vraiment de tâche majeur bien que la tendance de ces derniers temps et de lui trouver beaucoup d'activités en parallèle au saccage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.habbo.fr/home/derino
Xerdes
Visiteur
avatar

Identité : Scanu

MessageSujet: Re: [DEBAT] Saccage : trop central ? 12.05.12 15:15

Perso' je pense qu'il faut que les Organisations s'étendent sur d'autres activités, tout en gardant le saccage comme activité principale, c'est la base de notre jeu, après c'est mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Lay.Cotroni
Visiteur
avatar

Identité : Lay-Aragon
Grade : Capo

MessageSujet: Re: [DEBAT] Saccage : trop central ? 12.05.12 15:42

Citation :
La recrue n'a pas vraiment de tâche majeur

Yép, c'est pour ça que à la SF, je ne sais pas précisément chez autres où cette période est très courte.
Revenir en haut Aller en bas
Lay.Cotroni
Visiteur
avatar

Identité : Lay-Aragon
Grade : Capo

MessageSujet: Re: [DEBAT] Saccage : trop central ? 13.05.12 15:59

Désolé Dp,

Si on n'aime pas saccager quitte à ne pas jouer au RPG si c'est pour faire des fiches (qui sont mal faites la plus part du temps), bof quoi..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [DEBAT] Saccage : trop central ?

Revenir en haut Aller en bas

[DEBAT] Saccage : trop central ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille Liggio, 2 Royal Street :: Agora :: 
Quod Erant.
 :: 
Ad litteram.
-